Comment prendre des décisions comme une badass rebelle: L’art de la pomme, Instagram et choisir le bon référentiel

Écrit par Claire | Catégorie Mindset | Publié le 09.05.2022

Si une vieille sorcière qui prédit l’avenir m’avait dit que je montrerai la façon dont je travaille en musique sur Instagram, je lui aurai rigolé en plein poire et rendu sa pomme à moitié bouffée par les vermisseaux.

Sans blague, il y a encore quelques mois, je trouvais Instagram rose bonbon, bobo chic et love un peu superficiel. Non pas que je n’y passais pas quelques minutes par ci par là, mais bon, pas de quoi fouetter un chat. Et j’avais même vidé tous les posts de mon profil parce que je n’y passais pas assez de temps pour mon business et que ça ne faisait pas sérieux. 🙄😅

Et puis mon chat est venu me parler sérieux, eye-to-eye et m’a dit cette phrase terrible: “soit tu refuses toutes les pommes ici-bas et tu crèves de faim, soit tu bouffes la pomme en choisissant le côté qui te convient”.

Pin

Ouais, je sais, mon chat, c’est Yoda avec des côtés Dirty Dancing à la Patrick Swaize (non, Patrick n’est pas ringard, il est juste un peu vieux jeu, et ça me donne des bouffées de nostalgie version witchytoast, mot dont tu découvriras la signification ici: [1]).

Donc, reprenons.

Soit je crève de faim, soit je choisis ce que je mange.

Le super mauvais moment pour prendre des décisions

Je sais pas ce que tu en penses, Sister, mais moi ça m’a fait tout de suite penser aux moments juste avant les règles quand tu vois tout en gris.

Tu sais, quand tu omets les 88% de choses qui vont très bien dans ta vie et que tu regardes d’un oeil sévère tous les trucs qui ne vont pas.

Tu les connais, ces moments où tu décides de la suite des opérations avec un état d’esprit négatif à la Dark Vador?

C’est la cata assurée. C’est la bérézina totale version apocalypse power 3.0

Parce que si toutes tes décisions sont irrémédiablement faussées par le dark side de la force, peu importe le résultat, elles seront vouées à te desservir et à tirer ton énergie vers le bas.

Non pas qu’elles soient mauvaises ou insensées, mais elles sentent l’annihilation de toutes les choses positives que tu as dans ta vie. Et ça, c’est encore plus grave que le problème qui te préoccupe. C’est plus grave que n’importe quel problème qui peut survenir dans ta vie (et surviendra sûrement. Si ça te fait peur, va faire un tour vers cet article et la méthode DeepFly. Il te dira tout pour les survoler et les résoudre d'un coup de plume).

Si on en revient à la pomme et la sorcière, décider en se focalisant sur les choses qui ne vont pas, uniquementen oubliant tout ce qui va déjà bien, c’est comme choisir de voir le côté pourri et rejeter toute la pomme.

Entièrement.

Quitte à crever de faim.

Alors que l’art de décider, c’est de prendre tes décisions afin qu’elles améliorent ce que tu as déjà de super chouette dans ta vie.

POUR BIEN DÉCIDER, OUBLIE!

Bien sûr, si tu prends une décision, c’est qu’il y a quelque chose à changer dans ta vie. Un truc qui ne va pas ou que tu veux améliorer. Bref, ce qu’on pourrait appeler un problème.

Que celui-ci consiste à se demander si tu veux vraiment demander à ton boss une augmentation maintenant ou dans 15 jours après le meeting annuel.

Ou que ça consiste à décider quoi jeter/donner dans la pile géante de vêtements d’hiver de ta dernière qui a 45 pulls et 21 paires de chaussettes, car elle a tout hérité de sa grande soeur et de ses 15 cousines.

Décider, c’est donc consister à s’engager dans une action afin de régler un problème (Si ton grand problème c'est qu'en décidant, tu abandonnes toutes les autres options, lis absolument cet article sur le lâcher-prise).

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas en se concentrant sur le problème que l’on prend les meilleures décisions pour le régler.

Mais sur ce que ça va améliorer dans ta vie.

You see the difference?

  • D’un côté, tu décides de t’attaquer direct au problème parce qu’il fait tâche avec le reste de ta vie et qu’il n’a pas sa place. Bref, tu isoles le problème qui devient du coup beaucoup plus présent, beaucoup plus grand et beaucoup plus lourd.

Bonne chance pour rassembler ton énergie et le battre à plat de couture.

  • De l’autre, tu décides d’utiliser tout ce que tu as déjà de génial dans ta vie pour estomper le problème, jusqu’à ce que celui-ci devienne aussi léger et insignifiant qu’une particule de poussière sur ton sofa.

Tu as appelé en grand renfort ton énergie positive, tout ce qui fonctionne bien dans ta vie, tout ce que tu sais faire de super mega bien parce que tu es une femme divine, sûre d’elle et diablement rebelle, et tu peux sereinement et avec confiance résoudre le problème en regardant ce que ça aura amélioré dans ta vie.

Ton référentiel proprement tu choisis: tes décisions appropriées elles seront (sagesse yoda)

Dans le premier cas, même si tu éradiques de ta vie la totalité de ton problème, tu en sortiras complètement vidée, vaincue, sans aucune once d’énergie. Parce que ton référentiel, c'est ton problème. S’il n’est plus là, tu as juste viré quelque chose qui t’emmerdait et tu te retrouves face à un vide. Génial au niveau motivationnel, isn’t it?

Dans le deuxième cas, même si tu diminues légèrement ton problème sans le résoudre totalement, tu te sentiras énergisée et motivée comme une sportive de haut-niveau. Parce que ton référentiel, c'est ta vie. Si ton problème est moindre, ta vie s’en trouve plus facile, agréable, apaisée, riante, fun. Et ça, ça vaut son pesant d’or.

Ne fais jamais d’un problème ton référentiel.

Je répète, ne fais jamais d’un problème ton référentiel.

Alors voilà pourquoi, pour ma pomme, j’ai choisi de changer d'avis concernant Instagram.

Avant, je refusais d’être sur Insta à cause de ses côtés un peu lourdingues (qui a encore envie de rose pastel et de textes en dev’perso jolis jolis qui te proposent de te prendre par la main comme une demeurée qui ne sait pas qui elle est?). Résultat: frustration & co parce que je me privais d’une plateforme sympa pour Simplement Rebelle [2].

Maintenant, j’ai décidé de faire entendre ma voix et mon rose fuschia pinky pinky rebelle sur Insta, et te donner par la même occasion un boost d’inspiration badass pour que tu te donnes l’autorisation d’être ce que tu veux, quand tu veux, avec qui tu veux, de la façon dont tu veux (le reste c’est du pipi de chat).

Alors si tu as envie d’aller faire un tour sur @SimplementRebelle, tu y trouveras des trucs super chouettes pour décoincer la bitchy rebelle qui est en toi, tout en te donnant des recettes et conseils pas piqués des hannetons. Avec mon style de sorcière qui ne mâche pas ses mots (et croque les pommes goulûment en se foutant totalement s’il y a un ver dedans).

xoxo
Claire

Notes:

[1] Ah, et Witchytoast? Super important pour toi, pour nous toutes, le witchytoast. Et gnark gnark gnark, la définition, tu la trouveras pas ici… mais sur insta.
[2] Si tu cherches toutes les plateformes sympa ou se trouve Simplement Rebelle, tu peux aller voir sur Instagram bien sûr, mais aussi Pinterest, ou Linkedin.
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Rejoins la tribu des Sisters!

En t'abonnant, tu rejoins non seulement une tribu fantastique de femmes #badass et indépendantes mais tu bénéfices aussi de tous les avantages suivants:

  • Accès exclusif à la librairie des Sorcières. Guides PDFs interactifs et checklists super pratiques t'attendent pour te développer à ton rythme.
  • The Witch Talk 💋 dans ta boite chaque semaine. The Witch Talk, c'est LA newsletter de Simplement Rebelle, remplie de conseils, de good vibes, de réflexions rebelles en dev' perso pour t'épanouir et te booster avant le week-end.

Tes données, elles ne craignent rien chez moi. Et comme j'ai horreur de spamer, tu peux t'inscrire sans une once d'anxiété. Pour la grande histoire de la politique privée, c'est ici.

>