Automatismes, habitudes et que faire pour structurer sa vie tout en avançant (version Mowgli dans la jungle qui apprivoise le serpent Kaa)

Écrit par Claire | Catégorie Habitudes | Publié le 03.11.2021

Les habitudes sont des automatismes, on est d'accord? Mais des automatismes, c'est bien ou pas? Être en pilote automatique, ça le fait ou pas? 

Moi, quand je pense automatisme, paf! J'imagine tout de suite le serpent Kaa dans le film le livre de la jungle qui dit à Mowgli "fais-moi confiaaaance..." avec ses yeux en spirales et son air faussement innocent.

Alors que dans le livre, et pas le film, le serpent Kaa est l'un des amis les plus importants de Mowgli, le conseillant et le protégeant.

Alors, les habitudes, les automatismes, c'est bon ou pas? Et le serpent Kaa, il est gentil ou pas?

Dans cet article, je vais te donner quelques cogitations que j'ai eu concernant l'ambivalence des habitudes et 3 conseils pour les faire pencher du bon côté de la balance.

Le côté cool des habitudes

Ce qu'il y a de bien avec les habitudes, c'est qu'elles sont des automatismes. Ça fait même partie de la définition d'une habitude. Si tu regardes le dictionnaire, tu verras que les habitudes sont définies comme des aptitudes ou des actions qui sont accomplies avec facilité et sans effort particulier d'attention [1].

Et ce n'est pas pour rien. Une habitude, c'est une action ou un comportement qui, à force de répétition, d'exercice et d'expérience, a fini par être enregistrée dans ton cerveau.

Tellement enregistrée que tu n'as même plus besoin d'y faire attention, d'en être consciente.

Te laver les dents, te réveiller toujours à la même heure sans réveil, préparer ton petit-déjeuner avec des crispies aux fraises et au chocolat noir 100% Kenya.

Cool, parce que tu n'as pas besoin d'y mettre un gramme de volonté, ça se déroule tout seul. Et qui dit pas besoin de volonté, pas besoin d'effort, dit pas besoin d'y mettre un paquet d'énergie. Résultat des courses: tu as plus de pep's et d'énergie pour les choses qui sont vraiment importantes pour toi.

En gros, une habitude, c'est une structure automatique qui est vachement cool pour effectuer des activités qui sont bonnes, saines et épanouissantes.

Écrire dans ton journal intime, faire ta séance de yoga du matin, méditer. Dans ce cas, l'acte même n'est absolument pas automatique, mais la mise en route de cette activité l'est.

Ouvrir ton journal, mettre tes vêtements de yoga et dérouler ton tapis, allumer une bougie et régler ta minuterie sur 20 bonnes minutes de silence.

Dans ce cas, l'habitude, l'automatisme, va t'aider à te mettre en condition pour effectuer l'action que tu souhaites. Et ça a un effet toboggan super chouette pour réaliser toute une série d'actions, effet ultra bénéfique des habitudes que je détaille dans cet article.

Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que l'on conseille pour créer une habitude de se focaliser sur le minimum : 5 minutes de sport seulement, 10 lignes d'écriture, etc. Et qu'une fois le démarrage effectué, il y a beaucoup moins de frictions pour continuer. Si tu veux une méthode détaillée en 6 points pour créer des habitudes, télécharge gratuitement le guide Opération Habitudes.

Le côté pas cool des habitudes

Maintenant, les habitudes, c'est aussi le truc où tu te fais méchamment hypnotiser par le serpent Kaa et où tu risques de te faire bouffer tout crûe.

Comme je l'ai dit plus haut, une habitude est tellement enregistrée que tu n'as même plus besoin d'y faire attention, d'en être consciente.

Et ça devient légèrement, voire carrément problématique pour les activités ou les actions qui ne sont pas bonnes pour toi, qui ne sont pas saines, ou qui t'empêchent d'avancer.

La clope avec le café d'après repas. Le sel direct dans tous les plats. Checker ton téléphone dès que tu ouvres la paupière gauche. 

Tout ça, ce sont des habitudes pas très saines qui vaut mieux déprogrammer de ton cerveau. 

Mais il y un effet plus pernicieux de certaines habitudes.

Un peu comme Kaa qui arrive gentiment, avec sa voix langoureuse et son sourire en biais devant Mowgli, avec la sale intention de te bouffer.

Mowgli

Ce sont les habitudes qui te retiennent. Qui t'enferment dans un cage bien jolie, mais étroite, dans laquelle tu t'endors genre belle au bois dormant.

  • L'habitude de te dire, ouais mais non, j'en ai pas besoin en fait (alors que tu crèves d'envie d'essayer un nouveau truc).
  • L'habitude de tes croyances limitantes, les phrases du style je n'y arriverai pas, je ne suis pas faite pour ça, je ne peux pas, j'ai merdé une fois donc je merderai toujours.
  • L'habitude de te jeter sur les fraises tagada et la glace vanille aux noix de pécan quand tu te sens pas bien et que tu as envie de pleurer de rage ou d'hurler à la lune.
  • L'habitude du confort, de rester dans ta zone de confort car il y fait chaud et bon. Alors que tout épanouissement véritable passe presque toujours par des moments désagréables.

Ce sont les habitudes qui te font oublier que tu es beaucoup, beaucoup plus qu'une princesse. Que tu as une puissance du feu de dieu, un côté rebelle, guerrier, sorcière qui a besoin de s'exprimer pour aboutir à ton plein épanouissement, pour vivre la vie dont tu rêves, au lieu de soupirer devant ton miroir en attendant le prince charmant.

Ces habitudes sont plus difficiles à cerner car elles te disent doucement "c'est pour ton bien, chérie". Alors qu'elles t'empêchent tout simplement de changer.

Comme le dit Philippe Damier, professeur de neurologie et spécialiste de neuroleadership [2]:

Plus de 80 % de nos comportements sont des habitudes. En changer représente un effort et un risque qu’enregistre notre cerveau. 

Et il ajoute que les premiers freins neurologiques au changement sont ... les habitudes.

Comment apprivoiser tes habitudes pour qu'elles te servent

Comme tu l'as vu Sister, les habitudes peuvent à la fois t'aider à réaliser des choses qui te font du bien et qui t'aident à t'épanouir, comme t'emprisonner dans un corset qui t'empêche sacrément de respirer et d'être toi, tout entière.

Alors pour y voir plus clair dans tes habitudes, voilà trois conseils à appliquer dès maintenant:

1. Pars à la chasse de tes mauvaises habitudes cachées et fous le bordel. 

Tes croyances limitantes que tu entretiens avec des petites phrases toxiques ("oui mais", "je peux pas") dès que de brillantes idées viennent à toi, des liens de cause à effet dont tu n'es pas totalement consciente (le fait de vouloir tout ranger chez toi dès qu'il s'agit de t'atteler à ton projet important).

Observe-toi, applique la tactique Deep Fly, note ce que tu fais dans une journée type en notant toutes tes actions et tes pensées.

Une fois que tu les as extirpées de la pénombre, montre-toi disruptive. Fous le bordel. Bouge. Transforme-toi en sorcière de sabbath.

  • Tu as l'habitude de dire "oui, mais"? Claque de la langue et reformule avec un "oui et".
  • Tu as l'habitude de procrastiner en faisant tout sauf ce qui est important? Dès que tu t'en rends compte, stoppe. Littéralement. Pratique le freezing instantané. Dans tes actions et dans tes pensées. Focalise-toi sur tes émotions, recentre-toi, clame à haute voix tes valeurs, mets ta plus belle tenue de guerrière et réalise ne serait-ce que 5 minutes ton projet dans l'heure qui suit.

Ça sera sans doute difficile au début, mais tu verras que plus tu deviens flexible, guerrière professionnelle en lâcher-prise et en flexibilité, moins ces habitudes limitantes auront de force et d'influence sur toi.

2. Déterre tes bonnes habitudes et mets les en valeur comme une parure sacrée.

Tu as remarqué que telle ou telle activité ou série d'activité t'avais fait du bien? Note-les et effectue les plus souvent, "pour voir."

Et si elles sont toujours aussi bonnes pour toi au fil des jours, c'est qu'elles sont définitivement quelque chose à insérer dans ta vie sous forme d'habitude.

Par exemple, tu peux remarquer que mardi dernier, tu as commencé ta journée de travail avec 5 minutes assise à ton bureau, sans rien faire, sans penser à rien, et que tu t'es sentie plus sereine, plus calme et plus efficace. Peut-être que l'habitude de méditer est un truc qui pourrait te faire du bien.

Les habitudes qui te font du bien, garde-les comme la prunelle de tes yeux. Nourris-les, respecte-les et inclue-les au maximum dans ton emploi du temps. Elles sont là pour te faciliter la vie, alors autant en profiter.

Mais n'oublie pas, car tu évolues, tu grandis chaque jour, de les regarder régulièrement et de les adapter à ta croissance, à ton évolution et à tes besoins du moment. Processus de bienveillance absolue qui te fera énormément de bien, à toi et à ton écosystème tout entier. 

3. Écris. Note. Observe. Commente.

Et pour démêler les bonnes habitudes des mauvaises, ne va surtout pas piocher autour de toi. Car des habitudes bonnes pour une personne peuvent être complètement inadaptées pour toi.

Inspire-toi des habitudes des personnes à succès, des personnes que tu aimes, mais à la fin, c'est toi qui décide ce qui est bon pour toi Sister. 

Et pour cela, rien de mieux que d'expérimenter par toi même. Et en premier lieu de découvrir les habitudes qui structurent ta vie.

Un bon moyen pour connaître tes habitudes (et en virer, en modifier ou en créer)? C'est d'écrire régulièrement dans un journal. Ta journée, ce que tu as fait, ce qui a fonctionné, ce qui a été merdique, ce qui t'a mit en joie ou qui t'a transformée en volcan en phase imminent d'éruption. 

Écrire, c'est formuler des pensées, des sensations, des émotions, en lien avec tes actions et tes activités de la journée. Beaucoup plus facile ensuite de faire la part des choses, de trier et d'y voir plus clair.

Conclusion

Alors pour résumer, les habitudes, c'est à double tranchant. Comme pas mal de choses d'ailleurs. Elles t'assurent une structure stable sur laquelle tu peux compter pour avancer et t'épanouir. Mais elles peuvent aussi t'emprisonner dans une structure qui n'est pas, ou plus bonne pour toi.

Les habitudes d'hier, bénéfiques pour toi, ne sont peut-être plus celles qui te conviennent aujourd'hui.

Et n'oublie pas que la vie n'est pas dans la répétition d'habitudes dans un cercle sans fin qui ne t'amène nulle part. C'est plutôt une spirale ascendante faite de moments plus ou moins stables, où les possibilités de grandir sont innombrables si tant est que tu t'en donnes les moyens.

Les habitudes, elles, peuvent t'aider pour cela ou te desservir. 

Alors le serpent Kaa du livre de la jungle, tu le regardes bien droit dans les yeux et tu le remets à sa place, vite fait, bien fait quand il pense plus à te bouffer qu'à te donner des bons conseils. Avec élégance, détermination et ouverture d'esprit.

xoxo
Claire

PS: Au fait Sister, si tu te demandes pourquoi je parle de Kaa, du livre de la jungle et de Mowgli, c'est parce que tu es Mowgli. Comme nous toutes. Humaine de nature, sauvage de cœur, avec des animaux sauvages comme amis, avec ta meute de loup que tu mènes, amazone entre jungle sauvage et civilisation, femme qui court avec les loups, comme le dit ce merveilleux livre de Pinkola Estès que je te recommande vivement [3].

Mowgli veut d'ailleurs dire "petite grenouille". Ce qui va super bien avec le côté princesse que l'on a toutes et que l'on nous inculque à tour de bras dans la société actuelle. La princesse n'est pas mal en soi, mais elle reste dépendante si elle n'embrasse pas son côté grenouille, la grenouille étant le symbole même de la transformation. Toute femme est à la fois princesse et grenouille. Embrasser ton côté grenouille pleinement et sincèrement, c'est accepter ton côté sauvage et c'est le meilleur chemin vers une transformation plein, authentique et puissante.

Notes:

[1] Définition du Larousse, que je trouve plutôt pertinente, même si elle ne met pas en avant les processus automatiques associés aux habitudes.
[2] Interview de Philippe Damier, professeur en neurologie, sur les habitudes et les freins qu'elles peuvent présenter lorsqu'une personne souhaite changer.
[3] Femmes qui courent avec les loups, de Clarissa Pinkol Estés. Conteuse endiablée, Clarissa est une femme inspirante, enivrante, qui te raconte des grands contes et histoires et leur signification profonde au niveau de ton évolution. Si tu ne l'as pas encore, cours, cours, cours, et achète-le!
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>