Les 2 gros problèmes de la zone de confort, 6 bénéfices à en sortir, et 1 raison de l’apprécier


Écrit par Claire | Mindset et Flexibilité | Temps de Lecture: minutes

Cet article a été écrit pour The Witch Talk, la newsletter de Simplement Rebelle. Si tu veux plus de contenu comme celui-ci, en priorité dans ta boite email, abonne-toi ici et reçois en cadeau de bienvenue une formation gratuite.

Si tu fais un peu de dev' perso, tu as forcément entendu parler de la fameuse zone de confort. Ce truc que tous les coachs du monde, les pro du développement personnel, les ninjas de l'épanouissement te hurlent de dépasser, comme si c'était la peste bubonique et le vide total dans ta boite au chocolat en même temps.

Mais t'es-tu déjà demandé pourquoi? Pourquoi dépasser sa zone de confort si on s'y trouve bien dedans? Hein? Je suis sûre que si tu es une guerrière rebelle comme nous toutes, tu ne t'es pas fié aveuglément à ce que tout le monde te disait et que tu t'es déjà posé la question.

Et bien dans cet article, je fais le point sur la zone de confort. Je te montre ses 2 gros problèmes majeurs, 6 bénéfices à en sortir et pourquoi il faut impérativement... l'apprécier. 

Si tu me connais maintenant déjà un peu, tu sais que j'ai horreur des trucs tout noir ou tout blanc. Tout à toujours 2 côtés (au moins!) et la zone de confort ne fait pas exception à la règle.

Alors on commence tout de suite avec les problèmes, comme ça c'est réglé. On continue avec les bénéfices à en tirer si tu sors de ta zone. Et en fin d'article, tu pourras voir pourquoi tu ne devrais absolument pas culpabiliser quand tu te sens confortable et bien dans tes baskets. De quoi positiver hein? 

Les 2 gros problèmes de la zone de confort

Dans zone de confort, il y a confort. Confort rassemble non seulement tous les éléments autour de toi qui contribuent à ton bien-être (de ton sofa cocooning à ton smartphone connecté en permanence), mais aussi tous les éléments internes à ta psyché qui contribuent à ce même bien-être (de tes croyances à tes habitudes).

En gros, dans ta zone de confort, tu te sens bien, tranquille et tu as une batterie d'activités, d'habitudes et d'automatismes qui te permettent de cultiver ce bien-être.

Cool, tu vas me dire? 

Oui. Autant qu'une glace Maple Walnut avec pépites de chocolat par dessus.

C'est à dire divin par petites touches, mais pas vraiment terrible pour la santé si tu en consommes à gogo.

Car il y a deux gros problèmes à rester dans sa zone de confort.

Problème N°1: La zone de confort t'évite de faire face à tes propres démons

C'est le problème le plus connu de la zone de confort. Elle fait du bien, mais elle masque aussi avec brio et artifices les peurs que tu dois absolument défier pour mieux te connaître, grandir, et in fine être plus sereine et heureuse.

Dans mon dico préféré, ils traduisent confort par "Tranquillité psychologique, intellectuelle, morale obtenue par le rejet de toute préoccupation." [1]

Par le rejet de toute préoccupation.

Or, si quelque chose préoccupe, c'est qu'il y a généralement un truc chelou derrière qui demande à être révélé au grand jour, travaillé et assimilé. C'est le principe même de tout travail sur soi. Mieux se connaître en mettant à jour ses zones d'ombre.

Problème n°2: La zone de confort t'évite de découvrir et de révéler ton âme

Dans les zones d'ombre, il y a non seulement des trucs qui te font peur, des choses pas franchement folichonnes, mais aussi ton essence même, ta lumière, toute la puissance et la beauté de ton âme.

Celle qui fait que tu es en adéquation avec ta vie, que tout coule de source et que tout est comme cela devrait être. En te connectant à ton âme et en la mettant au premier plan, tu te sens en paix et en adéquation avec le reste du monde et l'univers entier.

Et ça, c'est triplement cool. Dans le langage jungien, ça s'appelle l'individuation, un processus de transformation intérieure fondamental dans le développement et l'épanouissement de tout être humain. [2]

Mais si tu ne fais pas l'effort de dépasser tes zones d'ombre pour te connecter pleinement à ton âme, il y a de fortes chances que l'Univers dans sa grande sagesse te le fasse savoir...

Sous forme d'angoisse existentielle, de mal de vivre ou de moments pas-de-bol pas franchement réjouissants.

Qui ne sont pas là pour te punir de quoi que ce soit, mais plutôt de te rendre consciente que quand bien même tu as le nouveau iphone qui vient de sortir, un mari aimant, des enfants magnifiques comme tous les enfants, il y aura tôt ou tard un moment où tu vas faire face, plus ou moins consciemment, au nec plus ultra en ce qui concerne ta vie ici bas: tu vas mourir. (Comme nous toutes, hein, je te rassure.)

Et que ta mission ici est de vivre la plus belle vie que tu puisses avoir en croquant la vie à pleines dents, avec toute ta puissance, ta joie de vivre, ton amour et ta sagesse.

Et pour cela, rien de mieux que d'aller voir petit à petit de l'autre côté du miroir, hors zone de confort, et faire disparaître ainsi petit à petit de ta vie tout ce qui te freine, te limite, te restreint et t'enferme.

6 bénéfices à sortir de sa zone de confort

Agrandir sa zone de confort, c'est donc faire volontairement le chemin de la connaissance de soi en testant ses limites et en les repoussant un peu plus loin à chaque fois.

Ça résulte en une série de bénéfices qui feraient rougir la reine d'Angleterre devant un Paris-Brest bien crémeux et bien français.

J'en ai comptabilisé 6 parmi les plus importants:

1. Plus de flexibilité mentale.

Condition numéro une pour développer une mentalité de croissance, être flexible dans ta façon de voir le monde et de t'y positionner est le nec plus ultra pour pouvoir t'adapter à n'importe quelle situation sans souffrir, et en gardant tes valeurs.

2. Moins de peur de l'échec.

Parce que tu auras appris à faire des petits pas, qui ne font pas si mal que ça quand tu tombes. Comme l'enfant qui apprend à poser un pied devant l'autre pour marcher et ne commence pas par un sprint. (Sauf le bébé de Superwoman et Batman, cela va sans dire).

3. Intelligence décisionnelle accrue. 

Car tu apprends à y aller franco, à agir, à décider, sans passer 100 ans à te demander si c'est la solution ultime parfaitement parfaite qui est la meilleure pour toi. Tu apprends aussi à suivre ton intuition qui devient alors partie intégrante de ton processus de décision.

4. Découverte de soi. 

Plus tu te connais, plus ça devient facile pour toi de te comporter dans le grand long fleuve tranquille comme qu'est la vie. Tu adoptes un choix de vie qui te convient entièrement et soutient ton développement, au lieu de te tirer vers le bas.

5. Meilleure gestion des émotions. 

Surtout les émotions dites négatives. Qui peuvent, si elles ne sont pas écoutées et bien gérées, te submerger et te conduire dans des situations que même un punk il voudrait pas. Cet article te dit tout sur la meilleure façon de les apprivoiser.

6. Augmentation de la confiance en soi. 

À chaque fois que tu sors de ta zone de confort, tu te prouves à toi-même que tu es putain capable de faire des trucs malgré la peur et l'inconfort. Tu te montres à toi-même que tu oses. Et ça, c'est un des plus grand cadeaux que tu puisses te faire. (voilà 5 exercices #badass pour l'estime de soi que j'adoore!)

J'espère maintenant que tu as compris l'importance de sortir de sa zone de confort de temps en temps. Et si tu n'es toujours pas convaincue, je mange mon chapeau de sorcière.

Mais avant, il faut peut-être que je te dise une dernière chose: 

Sortir de sa zone de confort ne veut pas dire s'aventurer loin, loin dans l'espace pour en ramener ton enfant bleu intérieur, dans un Univers peuplé de fraises tagada géantes et carnivores qui veulent toutes te bouffer tout cru.

En tout cas, pas en un seul bond de géante. 

La meilleure façon d'agrandir ta zone de confort est d'y aller petit à petit et régulièrement.

Et tu verras qu'en 2 temps 3 mouvements tu l'auras agrandi sans t'en rendre compte, et que le challenge qui te faisait peur il y a encore quelques mois, et bien tu viens juste de l'accomplir (D'ailleurs félicite-toi, parce qui si tu lis cet article c'est que tu as déjà accompli les premiers pas pour repousser tes limites. Sincères applause pour toi!).

1 raison vitale d'apprécier sa zone de confort

Et maintenant la question philosophique qui tue le dragon dans l'oeuf.

Mais Claire, si rester dans sa zone de confort est problématique, en quoi j'ai avantage à la rendre plus grande? Hein?

Tout simplement, parce que la zone de confort, bien que problématique si tu y restes tout le temps, est aussi fondamentale à ton bonheur.

C'est quand même là où tu peux te reposer sans te soucier si ce que tu fais va se retourner contre toi comme un direct en plein figure.

C'est une zone de sécurité et l'un des premiers piliers dans la pyramide des besoins de Maslow.

C'est aussi là où tu vas pouvoir digérer ce que tu as appris et expérimenté hors zone. 

Tout apprentissage, toute expérience à besoin d'être assimilé, ce qui demande du temps et une certaine paix d'esprit. Ce qui demande un retour à l'ordinaire. 

Ce n'est que dans ce va-et-vient entre appréciation de sa vie quotidienne et challenges, dans la gratitude pour la vie que l'on a, ici et maintenant, et l'envie d'aller voir ailleurs et de changer, que se trouve le vrai chemin de la connaissance de soi. 

Un va-et-vient entre découverte et assimilation. Entre été et hiver. Entre jour et nuit.

Donc, si tu croises des gens qui te disent que la zone de confort c'est pour les nuls, tu lui dis que justement, en langage de rebelle qui adore la symbolique et la numérologie, le zéro symbolise le potentiel non manifesté. Un peu comme la graine en plein hiver qui attend de percer la terre au printemps, pour croitre en été et devenir fleur de tournesol, citronnier ou arbre de judas. 

Rien n'est mauvais. Rien n'est bon. Tout a toujours sa raison d'être et tout est positif à partir du moment où tu le choisis avec la bonne intention.

Conclusion

Donc j'espère que je t'ai convaincu que la zone de confort, c'est un truc qui sous couvert de sécurité, de charme et de cocooning bien chaud peut te tirer vers le bas et t'empêcher de te connaître et de voir en toi la #badass de femme, belle âme et puissante lumière que tu es.

Mais que, comme tout ici dans ce bas monde, elle n'est pas fondamentalement mauvaise et peut être au contraire très bénéfique à partir du moment où l'intention d'y rester pendant un moment n'est pas due à des peurs, mais à un besoin de gestation.

  • Tu as besoin de retour sur soi, d'introspection, de te mettre en position cocooning pour faire émerger quelques chose? Apprécie ta zone de confort! Et n'aie surtout pas honte de t'y lover pleinement.

D'une certaine manière, le fait même que tu prennes le temps d'assimiler une nouvelle façon de penser, de fonctionner ou avant un burst créatif, est en soi une douce et sereine sortie inconsciente hors zone de confort. 

  • Tu te réfugies dans quelque chose que tu connais bien parce que tu n'oses pas avancer sur un projet, tu veux éviter à tout prix des remises en question ou tu as par peur de voir des côtés de toi pas très ragoûtants? Fuis ta zone de confort! 

Et brave ta peur, ton dégout, ton inconfort, tes émotions négatives et toute résistance qui te dit de ne pas bouger.

Décide d'un domaine où tu veux te challenger et vas-y. Just do it! Une mini-action. Une petite remise en question d'une croyance bien ancrée. Une micro-habitude que tu n'as pas l'habitude de faire.

Et tu verras qu'à force de mini, micro et petits pas, tu vas te retrouver bientôt avec une zone de confort aussi grande que la voix lactée. Et presque suffisante pour le petit bout d'humaine que tu es et que nous sommes toutes. [3]

Notes:

[1] Définition du Larousse. Et si tu veux une chouette citation sur le confort, en voici une pas piquée des pâquerettes: En vérité la soif de confort assassine la passion de l'âme et va en ricanant à son enterrement.” C'est de Khalil Gibran, un poète et peintre libanais.

[2] Une grande partie de l'individuation, terme développé par le psychiatre et psychanalyste suisse Carl Jung, consiste à se relier à son âme et à l'univers entier tout en reconnaissant sa propre unicité composite, faite d'égo, de représentation sociale, d'ombres plus ou moins conscientes et de zones totalement inconnues. Il s'agit donc de se découvrir entièrement et en même temps d'entamer un processus de purification, qui consiste à clarifier et éventuellement virer les trucs qui ne t'appartiennent pas mais que tu as hérité de tes ancêtres ou de ton enfance (traumas de cette vie-ci ou trans-générationnels, croyances limitantes, et en général tout ce qui conduit à te sentir explosée en mille morceaux façon puzzle). Alors je te préviens, c'est pas de tout repos. Parce qu'il faut traverser pas mal de moments et de cycles assez difficiles où tu as l'impression que tout part en vrille et que tu es morte de chez morte. Si tu as l'impression que tu es dans un de ses trous spatio-temporels où tout est gris et moche, ou si tu as peur de tomber "trop bas", va voir cet article sur le cycle des changements de Hudson qui t'expliquera que c'est parfaitement normal, et que c'est même plutôt bon signe.

[3] À moins que ce soit ta dernière réincarnation, il y a de fortes chances que tu aies encore du boulot dans d'autres vies. Alors pas la peine de chercher à atteindre quoique ce soit, la vie n'a pas de but final, autre que celui de t'apprendre en chemin quelque chose sur ton essence première, et de la purifier un peu plus de tout ce qu'elle trimballe dans son grand sac à karma aussi lourd qu'une enclume sur mars.

September 3, 2021

5 façons de cultiver l’inattendu

November 18, 2020

10 conseils essentiels d’une Sister Rebelle pour accéder au bonheur

June 24, 2021

Mentalité de croissance versus mentalité fixe: 8 différences et une fée Mélusine

Booste tes projets en 3 jours et retrouve l'envie de les réussir!

Tu as des super projets #badass dans le coin de ta tête, mais tu es super nulle quand il s'agit ... de les réaliser.

Active les 4 ingrédients essentiels à la réussite de ton projet grâce à The Kick, une formation gratuite rapide par email sur 3 jours pour te décoincer sur tes projets. Et retrouver la motivation, l'énergie et l'envie de faire ton projet.

*Pas de Spam. Qualité versus Quantité. Tu peux te désinscrire quand tu veux. Voir la Politique de confidentialité.

>
3